Du radis noir tout l’hiver ??? Et pourquoi pas !

Les portes ouvertes du radis noir !

peaudelephantine
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       Et, avec le printemps, profitez au moins de quelques recettes …Mais pas à n’importe quelle sauce ou plutôt, variez-en l’usage, et les recettes au mieux !… Faites donc une cure !!! Personnellement, je préfère le radis noir rond …
 
  • Ah ! Est-il donc fort ou piquant votre radis noir ? Me demande-t-on souvent. Eh ! Oui et spécialement avec une fin d’été bien chaude, il en a pris, en quelque sorte, de la « chaleur » ! Mais, ne le confondez tout de même pas avec un piment calabrais, par exemple.

Et pour faire mieux connaissance, allons-y de quelques recettes ou de quelles façons le prendre en main avant de le prendre en bouche et d’éviter des grimaces !

D’abord, ce radis noir, rond, bio de Barie, est, contre toute attente, juteux ! C’est aussi une occasion d’en faire un jus pour ceux que cela tente ! En ce qui me concerne, je le préfère en fines tranches, manuellement ou avec, par exemple, une … mandoline ! De la cuisine en musique ? Oui, pourquoi pas, mais voyez plutôt l’outil :

La mandoline est l’ustensile de découpe indispensable pour réaliser des tranches et des juliennes de légumes… – tiré de Wikipédia !

culbuto_07X

Avec le résultat de cette découpe, vous pourrez agrémenter une « pléïade » de tapas et autres amuse-gueules, sans oublier un florilège de crudités, mélanges de feuilles, de racines, de pommes – aussi en fines tranches – de noix ou même d’agrumes. En particulier, ne râpez pas vos carottes, mais, coupez-les aussi en tranches, en biais, en

long et la betterave éventuelle – en particulier la betterave de Chioggia, marbrée de blanc -, itou ! Vous pouvez aussi rajouter des tranches d’un autre radis blanc, long de type « daikon », d’automne, plus doux. Ensuite, je termine mon assemblage par un filet d’huile d’olive plutôt qu’une vinaigrette !

Revenons aux tapas … et au pain d’épices ! Ce dernier sera coupé en fines tranches – encore une fois – sur lesquelles vous pouvez disposer du fromage de chèvres frais, en rondelles, ou étaler du Roquefort et, par dessus, une fine tranche de … radis noir !

Variante : à la place du fromage, mettez-y une tranche d’avocat, agrémentée d’une touche de « chutney » ou son équivalent en « guacamol » – mot hispano-américain, du nahuatl ahuacamulli  : Préparation à base de purée d’avocat, de tomate, d’oignon, d’épices et de piment (cuisine mexicaine). – Ou encore, prenez un fromage à pâte dure, de type Comté ou Gruyère, en AOC, et, là encore, coupez-le en fines tranches que vous mangerez en sandwich avec de fines tranches de radis noirs et je vous assure que vous allez trouver plein d’autres idées … et bon appétit !

 

 

culbuto_27X

 Et quelques références nutritionnelles :

http://www.aprifel.com/fiche-nutri-produit-radis-noir,62.html

Leave a Reply